Signature de Convention sur la sécurité sociale : Ce qui va changer pour les Sénégalais d’Espagne (Moise Sarr)

Signature de Convention sur la sécurité sociale : Ce qui va changer pour les Sénégalais d’Espagne (Moise Sarr)
Signature de Convention sur la sécurité sociale : Ce qui va changer pour les Sénégalais d’Espagne (Moise Sarr)

A l’occasion de la troisième session des consultations politiques entre le Royaume d’Espagne et la République du Sénégal, les deux pays ont signé, ce dimanche 22 novembre à Dakar, une convention sur la sécurité sociale. Laquelle convention compte beaucoup d’avancées pour les Sénégalais résidents en Espagne, selon le Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur, Moise Sarr.
« La conclusion de cette convention qui a été facilitée par le leadership de S.E.M. Le Président de la République, Macky Sall, est une preuve supplémentaire de son engagement à ne ménager aucun effort pour l’épanouissement de sa vaillante diaspora », reconnait Moise Sarr dans un document reçu.
Signée par les ministres des Affaires Étrangères des deux pays en l’occurrence Mme Arancha Gonzales Laya et Mme Aissata Tall Sall, cette convention « répond également à une vieille et forte doléance de la communauté sénégalaise établie en Espagne et constitue par la même occasion une avancée significative pour les 71020 travailleurs sénégalais régulièrement établis dans ce pays », explique Moïse Sarr.
La convention garantit l’égalité de traitement aux travailleurs sénégalais dans les mêmes conditions que les travailleurs espagnols, ajoute-t-il.
Dans ses clauses, le document prévoit entre autres, la totalisation des périodes d’assurance, qui permet de totaliser les droits des travailleurs sénégalais, notamment en tenant compte des périodes d’activité accomplies en Espagne lors du calcul de la pension de retraite. « La Convention lève également les clauses de résidence pour l’accès aux prestations. Autrement dit, le travailleur sénégalais exerçant une activité en Espagne, pourra bénéficier des prestations servies par les organismes de sécurité sociale espagnols lorsqu’il décide de transférer sa résidence au Sénégal. Les prestations versées au travailleur sénégalais vivant en Espagne ne peuvent subir ni réduction, ni modification, ni suspension ou suppression du fait qu’il séjourne ou réside au Sénégal », indique-t-on dans le document.
Quid de la prise en compte de la pluralité d’épouses ? « En cas de décès d’un travailleur sénégalais ayant plusieurs épouses, la pension de survivants est répartie entre elles à part égale. Il s’agit là d’une concession importante puisque la loi espagnole ne reconnait pas la polygamie », souligne la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *