Decouverts : Les origines de Màriàlìchtmass – la Chandeleur

Les origines de Màriàlìchtmass – la Chandeleur

Aujourd’hui, c’est la Màriàlichtmass, la fête de la « Chandeleur ». Qui dit Chandeleur dit quarantaine. Vous pouvez compter, nous sommes exactement quarante jours après Noël, la naissance de Jésus. Pour Marie, c’est le jour des relevailles, une cérémonie de purification imposée aux accouchées, selon le rite juif. C’est cet événement fondateur que les chrétiens commémorent aujourd’hui, en même temps que la présentation de Jésus au Temple et sa reconnaissance par Syméon comme « Lumière d’Israël ». On retrouve tout ça dans le mot Màriàlichtmass alsacien, Marie, Lumière, messe. Tout est dedans. Oui, il y a plein de choses qui se passent en même temps.

Et la chandeleur, pourquoi ?Parce que Chandeleur a une origine latine : la festa candelarum, (ou « fête des chandelles »). Aujourd’hui, des cierges sont bénis pour rappeler que Jésus est lumière du monde. Et quel est le lien entre des chandelles et des crêpes ? Pareil, la Lumière. Les crêpes avec leur forme ronde et leur couleur dorée rappellent le Soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver, c’est d’ailleurs le moment de l’année où les jours s’allongent de plus en plus vite.

C’est également à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait de la farine excédentaire pour confectionner ces crêpes, qui sont un symbole de prospérité pour l’année à venir. Allez hop, un petit dicton en alsacien pour finir : Maria-Lichtmass, Winter bààl vergass, Un bi Dàà s’Nàcht ass. La chandeleur arrivée, L’hiver bientôt oublié, le souper est encore en journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *